Printemps des poètes 2022 : l’éphémère

. voici ma participation

éphémères

– Avant d’être pelouse , je fus tronc , se vantait le gazon de sa vie antérieure .Avant qu’on me tonde et je repousse , je fus chêne solide et bien campé.

– Je fus larve , puis chenille puis papillon, je vécus trois vies en une , se riait de lui le papillon.

– Moi dit le chat, j’ai sept vies devant moi et je n’en n’ai vécu qu’une…

– L’enfant répondit : je suis éternel. Je ressusciterai des morts et vivrai en paradis . C’est maman qui me l’a dit parce que j’ai jésus pour ami . c’est écrit .

– Moi dit l’homme vieux et fourbu, je redeviendrai poussière et repos, je mangerai le pissenlit par les racines . je fleurirai en pâquerette très bientôt.

– Modeste , la pâquerette lui sourit : je renais chaque printemps de ma blanche collerette…

– Et moi dit l’araignée ,je mettrai à profit mon don, je serai tisserande. De mon fil, je couvrirai l’homme nu pour qu’il n’ait ni froid ni honte .

– Et toi étranger , à quoi aspires- tu dans cette vie ou dans une autre ? Un abri , un repas chaud , et l’amour d’un pays . Tout passe et tout revient , Dieu donne chaque jour son soin .

– Si un livre passe ton chemin, ami lecteur, fais en ton festin. Quand tu en auras lu mille et cent, tu seras riche d’un destin, à tourner les pages pour en faire ta fortune.

– Et toi , écrivain qui les raconte et les imagine, ta trace immortelle et fugace sur le sable tu inscris. Le temps , le vent, la mer l’emporte et la déterre. Et si tu es poète , tu sais que rien n’a d’importance sauf le moment.

Michèle Rosenzweig

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s