une chronique de voisinage

un exercice littéraire de confinement privilégié qui prête à réfléchir et /ou à sourire

voici les épisodes 0 à 5 . à ce jour il y en a 27. donc par petites doses , les autres épisodes suivront

 

 

solidarité la tiquette , chronique de voisinage

à tous , amis voisins du lotissement la tiquette à albias , tarn et garonne

nous avons tous un jardin sous le beau soleil, privilégiés que nous sommes . pensons aux handicapés , aux malades , aux prisonniers , aux gens des villes se supportant dans leurs HLM , confinés dans leurs mètres carrés autorisés ou seuls possibles, aux SDF .désoeuvrement ? pensons aux chômeurs de longue durée qui connaissent cela bien avant le coronavirus .
reprenons le temps de vivre intelligemment , en prenant conscience d e notre besoin des autres . c’est précieux .
pour ma part je ne cède pas à la peur du virus et j’éteins ma télé pour ne pas en rajouter . puis je vous donner ce conseil ?
et j’ouvrirai toujours ma porte à qui a besoin de conversation à 1.50 m de distance règlementaire !
ne brisons pas les mesures d’hygiène mais brisons l’isolement moral .
en tant qu’écrivain, et en tant que femme seule depuis 25 ans , je vous propose de vous écrire un petit mot de temps en temps comme celui ci . libre à vous de ne pas l’ouvrir sur votre boite mail .

amicalement
Michèle

solidarité la tiquette épisode 1
bonjour ,
hier soir j’ai reçu la visite de marie rose , la voisine du N°3. ça m’a fait plaisir de la voir . on se croise si rarement, elle allant ou rentrant du boulot (un boulot à risque soi dit en passant ). elle portait un joli panier avec plein d’oeufs dedans . et m’en a proposé .je ne sais pas si l’intox générale a provoqué une razzia sur les oeufs ou si les pubs à la télé vantent le mérite des oeufs ou si marie rose avait bénéficié d’une promo lors de ses courses au supermarché ou si elle a quelqu’un de s a famille qui a des poules . toujours est il que je n’avais pas besoin d’oeufs. il m’en restait suffisamment de mes dernières courses de la veille avec l’aide ménagère car je ne peux pas faire les courses toute seule , mes genoux mes lombaire s enfin vous voyez le truc ….
marie rose a été ma seule visite de la journée , la seule personne vivante humaine que j’ai vue de la journée et qui m’a fait du bien. . heureusement que j’ ai mon chat et ma chienne . je vous parlerai de mon poisson demain .
mais il reste un mystère . d’ou venaient les oeufs de marier-rose ?
j’espère que vous faites des gateaux avec les oeufs de marie rose , ça occupe le temps et c’est si bon à partager en couple ou en célibataire avec sa propre gourmandise personnelle et égoïste obligée … à ceux qui ont des enfants à la maison , préparez des gateaux . avec eux , ça les occupera et qui sait s’il n’y aura pas des vocations de patissier qui se déclareront après le passage du coronavirus !
n’oubliez pas les oeufs de pâques . les russes orthodoxes les décorent avec des couleurs vives , une fois cuits . et les mettent dans de jolis paniers . je propose que l’on offre un oeuf décoré à marie rose pour pâques !
ça vaut ce que ça vaut comme médaille ….
michèle

solidarité la tiquette épisode 2

bonjour ,

Laure, la voisine du n° 11 m’a bien fait rire aujourd’hui ! un bon rire ç’est pas trop contagieux ça ? je me suis essuyée la bouche avec un kleenex et j’ai nettoyé mes mains à la solution hydroalcoolisée ….
elle m’ a juste vanté les vertus de la mise en route du télétravail avec une vidéo; un mec qui ouvre un dossier , qui le lance , depuis le bureau et qui voyant que ça marche pas ouvre la fenêtre à nouveau .sauf que c’est pas du virtuel on voit le mec lancer sa feuille de dossier papier en l’air , à quatre pattes sur son bureau le téléphone à la main avec l’instructeur , et qui en allant ouvrir sa fenêtre se casse la binette . hilarant .
Laure aime les commentaires facebookiens . elle habite à 20 pas de chez moi mais je ne la connais que par facebook où je la suis régulièrement avec ses aventures de petite bonne femme fil de fer en bd ..Fan de facebook , elle ne pratique pas les visites à domicile . elle est agent d’assurance sédentarisée . . un métier juteux pour sa compagnie par ces temps de crainte organisée et récupérée?
aujourd ‘hui elle fait un barbecue dans le jardin avec le chant des oiseaux .
j’entends de chez moi le chant des oiseaux mais pas la cotelette qui grille , tout juste la petite voix d’enfant de son petit fils en visite …. moi de mon côté c’est oeufs au plat avec salade verte . il faut bien que j’entame mon stock d’oeufs .
cet après midi après la sieste (on est dimanche n’oubliez pas le repos hebdomadaire !) je vais peindre un oeuf pour marie rose .
en tretemps je me suis sirotée ma dernière bouteille de vin de pays . au secours les solidaires ,! personne pour me ramener une bouteille de rouge ?je sens que le manque va me gagner …. je compte sur la solidarité de la tiquette …. échange bouteille de rouge contre poème dactylographié .…
michèle
Se couper des informations oppressantes, fuir l’actualité morbide, éteindre les écrans.
Juste écouter le chant des oiseaux et la mélodie du vent dans les arbres.
Se rappeler que la vie n’est pas que frénésie ou agitation sans but. Ne plus discourir ou s’étourdir d’écouter, ne plus seulement faire, mais être.
Se souvenir qu’être bien, c’est parfois n’être rien. Rien d’autre qu’attentif à l’instant présent.

Laure
solidarité la tiquette épisode 3

bonjour ,

première détresse invisible à l’oeil nu du microscope coronavirus . laure pleure de ne pas voir ses petits enfants confinés eux aussi à prades dont un nourrisson de deux semaines . comment s’organise sa fille pour les garder là bas sans mamie à proximité ? je suppose qu’elle profite de son congé de maternité . qu’en est il de nos voisins avec enfants jeunes du N° 4 ?
en attendant laure utilise la webcam ….une consolation pour voir notre famille de loin .le téléphone aussi nous rappelle leurs voix si chères … et que dire de nos amis ? quels sont ceux qui téléphonent encore ? on peut les reconnaitre enfin ceux qui comptent vraiment et prennent de vos nouvelles .
dans nos voeux pieux de solidarité , nous essayons de vivre nos nouvelles missions divines contradictoires ; rester chez soi et faire preuve de civisme et d’obéissance aux lois , ou faire preuve de solidarité c’est à dire se cotoyer dans un espace libre d’échanges et de fraternité .complètement antinomique !!
j’espère que la solidarité gagnera .

en effet les choses vraies apparaissent à la surface du superficiel . les yeux de gras du bouillon qui mijote et qui remontent à la surface …. du bouillon de culture biensur …
que diriez vous d’un bon pot au feu ?

Michèle
solidarité la tiquette épisode 4

bonjour ,

Laure regrette d’en avoir trop dit . mais comment faire marcher la solidarité si nous n’avouons pas nos faiblesses et nos besoins ? fierté mal placée et individualisme forcené seraient le seul résultat.au moins dans cette « confession » laure a t elle fait preuve de courage , cela nous permet les uns et aux autres de ne pas nous juger et d’être de véritable secours aux véritables besoins .
de hors le bruit d’une tondeuse , les chiens qui aboient moins que d’habitude , il y a moins de passage , mais qui aboient quand même de temps en temps . ce sont des chiens que voulez vous ? les chiens ça aboie .
est ce que les grenouilles ont commencé leur concert dis , pierre du N° 2, juste à côté du bassin de rétention de la tiquette ? je ne les entends pas encore .
et puis la voix des enfants du n° 4 qui se répercutent sur le mur mitoyen du N° 13 ce qui me fait croire que cela vient du N° 11 … délicieuses voix enfantines ….
tous les petits bruits de la vie qui continue .
merveilleux petits bruits . dans le silence de la campagne environnante en fin d’après midi .roucoulement de la tourterelle qui vient se percher sur la parabole du N° 13
petite coupure dans mes piètres activités : un gouter composé de deux yaourts et d’un café . au soleil sur la terrasse , en écoutant la tondeuse de la voisine.. une femme seule qui passe la tondeuse ? n’y a t il rien à faire par solidarité ? à moins que l’occupation fasse réfléchir en allers retours sur pelouse verte.
rien de tel que de vaquer pour réfléchir ….
voix enfantines , aboiements des chiens , ronronnement des tondeuses , présences si douces , et c’est le printemps !.

Michèle
solidarité la tiquette épisode 5

bonjour ,
je viens de téléphoner à Moïse le voisin du n° 1. il est de retour de la clinique depuis vendredi où ils n’ont pas voulu le garder plus de trois jours après son opération.
Moïse s’organise à son rythme ralenti par l’âge et la difficulté physique liée son opération . il se prépare à manger préférant cela aux repas distribués par la mairie ou la communauté des communes je ne sais mais qu’il ne trouve pas bons ; comme il dit : « leur potage c’est que de l’eau » lui qui a l’habitude des bonnes soupes paysannes bien épaisses . aussi il préfère se mitonner sa petite cuisine de tous les jours . question ménage il est toujours en attente d’une aide ménagère de la communauté des commmunes depuis plusieurs semaines . rien ne vient mais à mon questionnement à ce sujet il s’est senti jugé sur la propreté de son lieu d’habitation … je n’ai pas insisté .quant aux courses il a le congélateur plein pour quinze jours . après on avisera . je lui ai proposé nos services pour lui faire les courses ne pouvant déjà pas les faire pour moi même sans aide extérieure je ne me propose pas . à bon entendeur …. et puis comme il dit « à nos âges on a été élevés à la dure ! »
il ne met pas le nez dehors malgré le soleil par peur … d’attraper froid ….
depuis que j’ai recueilli sa petite chienne , il venait la voir régulièrment avec toujours une petite gaterie pour elle , maintenant il se contente de l’écouter aboyer dans le quartier et ça lui fait du bien. il ne reçoit pas les mails , seulement des sms .
à vos portables solidaires ! Il est une personne à risque ….

Michèle

interview à propos d' »alter ego… »

effacé du soundcloud . en voici un résumé .

un livre d’exploration personnelle à travers des personnages divers et des histoires plus ou moins longues qui intéresseront le public qui me connait , mais aussi qui peut me découvrir en tant qu’écrivain certes mais aussi en tant que personne . une mise à nu accentuée par des images de nus et autoportraits peint ou dessinés par moi et librement interprétés .

pas une psychanalyse cependant , juste des histoires, vraies ou imaginaires… pour un aperçu cet extrait

autoportrait : demi sourire aux lunettes

un conte savoyard d’aujourd’hui

 

Le tailleur sur bois

Saint Véran est le village le plus haut des Alpes , il est entouré d’alpages et constitué de chalets en bois. Mais outre sa spécialité de Reblochon fermier, il abrite aussi une spécialité de jouets en bois.
Albert avait été longtemps le vieil artisan du village. Je vous parle du temps révolu des derniers maréchaux-ferrants .
Outre quelques personnages taillés, bergers, fermiers, bûcherons , ramoneurs, ânes, vaches et moutons qui remplissaient des crèches de Noël ou des fermes miniatures, il fabriquait des toupies , des sabots, des charrettes, des jeux de dés et des poupées articulées. Quand Albert mourut, c’était déjà la fin d’une époque et d’une renommée. Son fils était parti à la ville, le village cédait à l’exode rural .
Puis les stations de ski et le tourisme d’altitude vinrent le ragaillardir .
Jusqu’à ce que Hans, le bavarois , s’établisse à St Véran dans un chalet qu’il retapait. Il accrocha une pancarte devant sa porte : jouets en bois -Artisan. Et les vieux se rappelèrent l’ami Albert. Hans n’était certes pas un savoyard mais dans sa Bavière natale là aussi on fabriquait des jouets en bois. Il avait commencé enfant à s’exercer au couteau de poche dans les morceaux de sapin tendre , et plus tard, il était devenu apprenti du vieux Gunther, le menuisier-charpentier-tourneur sur bois.
Hans avait ses couteaux , ses gouges, son tour dans le petit atelier, anciennement l’étable de son chalet en bois, dans une des petites rues de St Véran, près de l’église.Il y fabriqua des camions et tout ce que le vieil Albert fabriquait d’après les dires et les souvenirs des aînés, qui l’avaient accepté comme un vrai savoyard natif, tant il redonnait vie au village et à la tradition locale.
C’est ainsi que la crèche avait reçu de nouveaux santons de bois, son randonneur , son alpiniste , son skieur, sa vendeuse de fromages , sa porteuse de lait , son maire à la ceinture tricolore, son marié et sa mariée, et qu’en plus de de la traditionnelle ferme avec son tracteur et ses animaux , il vendait une station de ski miniature avec ses skieurs, ses enfants sur des luges , ses randonneurs en raquettes , ses chasse-neige , ses gardiens de remonte-pentes et ses baraques à frites ainsi qu’un mini garage de petites voitures. Tout en bois.
Aussi venait-on de loin pour les fêtes de fin d’année, quand le village croulait sous la neige, ou bien l’été quand les alpages étaient bien verts et couverts de fleurs pour la randonnée pédestre, pour offrir aux enfants les jouets en bois de Hans. Et son accent allemand n’entachait en rien le côté traditionnel recherché par les touristes, cela ajoutait un léger exotisme supplémentaire à l’heure européenne. Il avait fini par se mettre au génépi, et à la raclette, avait épousé une savoyarde de Saint Gervais , ce qui le rendait tout à fait crédible. Annie la savoyarde, avait redonné une petite fraîcheur à la fabrication de Hans, en confectionnant des marionnettes , des pantins, des poupées et des puzzles qu’elle peignait à la main.
Ce fut elle qui eut l’idée de créer de tout nouveaux personnages en bois : le tailleur de morceaux de bois en l’honneur du vieil Albert et de son mari, et les deux scieurs de long qui existaient bel et bien à St Véran pour faire le bois de chauffage.
La crèche accueillait aussi un « ravi » comme en Provence, mais il était tout à fait spécial à la région , c’était un petit ramoneur savoyard tout noiraud de suie qui trinquait le verre bien haut levé.
Le ramoneur de la chanson savoyarde traditionnelle , mais le ramoneur quii trinque était devenu l’enseigne de l’artisanat de Saint Véran qui s’exportait partout dans la région Rhône-Alpes :
Hans et Annie BIDELE, tailleurs sur bois.

Vous savez ce que veut dire Bidele en patois allemand ? Ça veut dire « petit truc » et en effet Hans était bien un faiseur de « petits trucs », de « bidules » à l’époque de force machins électroniques et de choses en plastique.

violoncelle

Violoncelle

texte de Michèle Rosenzweig sur une musique de John Featherstone

Tu orchestres mes jours
au tempo savant du temps

Dans tes mains coule l’eau
de ma musique terrestre et sacrée
Tantôt je pleure
Tantôt je ris
aux tambours grondants du Souffle de la Vie

Douce caresse du maestro
qui laisse ma voix sonner bas
chanter haut
m’épousant dans les pianissimos
et les allegros de la joie

Paix !
Paix, mon âme et bénis
les écorchures qui te solfègent
pour l’amour et pour son fruit

Cristal de mon chant
Sable de ma danse
Feu de ma prière
et me voilà
violoncelle sous l’archet
quand de ta baguette de maître
tu rythmes et u scandes
Espérance, Foi et patience
sur mon humaine louange .

le joueur de jazz2018-12-18 001

un conte de pas tout à fait noël

KODAK Digital Still CameraLe père noël tousse !

Deux petits lutins poétisaient au pied d’un arbre tout blanc de neige. Ils préparaient le discours du Père Noël.
Mais le père Noël était malade , une toux caverneuse qu’on aurait cru sortir du fond de sa poche, le clouait au lit. Heureusement le lit était douillet . Et madame Noël l’avait amoureusement parfumé de cannelle et d’anis . Cela laissait derrière elle un sillon odorant et redondant comme ses belles formes généreuses de pain d’épices. .Elle avait tout d’un matriochka polonaise, et le père Noël abreuvait amoureusement son grand coeur de baisers joufflus .
Les 7 rennes dehors pleuraient misérablement.
Le père Noêl tousse ! Se lamentaient-ils entre eu, s’il est malade qui va apporter les cadeaux à Papautou, papou de papouasie , et à Maharouna de Bambassou? Leîla aurait-elle sa jolie miniature orientale avant le dernier jour de l’année ? Le père Noël tousse ! Le père Noêl tousse ! La nouvelle se propagea sur toute la planète antarctique. Noël va-t-il pouvoir se fêter  sur la terre ? Va-t-on décevoir les enfants ? Pas de noël cette année , le père Noël tousse !

Madame Noël prépara un œuf sur le plat et un bon grog au rhum, au romarin et au miel, fit une petite prière secrète et anticonstitutionnelle au Troll Bourru qui guérit tout, et décida de sourire élégamment à l’adversité.

Les deux petits lutins frappèrent alors à la porte, entrèrent dans la grande chambre du malade, enfoui sous ses couvertures bien chaudes. Ils récitèrent leur poème jusqu’à la fin, un beau discours en vers académiques sur l’utilité des pères noëls en bonne santé . Et le père Noël rit si fort qu’il toussa et toussa et toussa, éructa , expectora et toussa encore jusqu’à ce que toute la toux s’évacue d’un seul coup. Leur air pompeux de préfet intronisant la grande séance de l’académie des maçons francs du lot et garonne avec l’accent du midi le fit rire aux larmes tant et si bien qu’il sauta sur ses pieds ragaillardi, avala son grog , enfila son habit rouge par dessus son pyjama, embrassa sa femme , harnacha ses rennes et dans le froid glacial partit en riant d’un grand rire généreux faire sa tournée de cadeaux.
Non , on n’était plus le 25 décembre. Bon, on était le 27.: deux jours de retard sur le planning. Mais on expliquerait aux enfants que le père Noël malade, il n’y avait pas eu d’intérimaire compétent . Le troll bourru marmonna de satisfaction. Un peu de patience supplémentaire apprendrait un peu plus de la vie aux petits et aux grands, et leur apprendrait aussi que s’ils savaient espérer, tout finit toujours par arriver.

En attendant les mamans avaient fait des gâteaux, acheté des bonbons, les grands pères avaient sorti les vieux jeux de cartes, les papas avaient bricolé à la hâte un cerf volant pour faire voler dans la nuit au jardin , ou un petit bateau en papier pour faire nager dans la baignoire, les mamies avaient allumé les bougies et raconté une histoire.

De retour à la maison le 28 décembre au soir, le père Noël s’alluma une bonne pipe , et toussa un peu à cause de la fumée.
Voilà du travail bien fait ! se dit-il avec satisfaction. Encore mieux que les années précédentes, un peu de changement dans la routine !
Il n’avait pas toussé pendant toute sa tournée grâce aux pastilles au miel et à l’eucalyptus que madame Noël lui avait glissé dans la poche en cas de rechute. Le père Noël aussi avait eu droit à ses bonbons, après tout …

Nouvel atelier d’écriture

l’atelier est celui des ateliers d’Athéna dirigés par florence et Jacques deux vieux amis de Montauban. première proposition : un monologue intérieur d’après une image au choix .

 

et voilà

nu bleuLe Nu Bleu -Matisse -Collage –

Le nu Bleu
Michèle Rosenzweig

« Qui es-tu collage bleu de femme ? »

« Je serais celle qui te déçoit, celle jamais parfaite, celle découpée, laminée par les ciseaux de la vie, dont les morceaux , tels un jeu de Tangram, , te racontent la joliesse des femmes, celle que tu n’as pas ou ne crois plus avoir …
Mais , d’où me vient ce mal de tête insupportable ? J’ai la migraine tout à coup, est-ce folie qui s’élabore ou prétexte à ne pas Lui faire l’amour, à ne pas te répondre, ma congénère ? D’où me vient cette pose lascive inconfortable, sans aucun accoudoir ni dossier où reposer mon déséquilibre, mon vertige , mon esquive  ?
Mes trop grosses cuisses , Ma cuisse centrale omniprésente, prépondérante, serait donc Cuisse de Jupiter ou de Vénus callipage, ou cuissopage ? Je prends décidément bien trop de place sur ce papier A4 et que dire sur la sérigraphie originale de Matisse ?
Pour Lui, je m’offre, muse entrelacée de traits blancs sur bleu, découpée à même son ongle, la déchirure savante au petit rebord froufroutant, à peine dentellisée.
Mes seins ? Deux suggestions, redondances doubles, une sphère ballonnesque couplée d’une mamelle pointante délicate et généreuse , se perdant sous l’aisselle blanche d’un bras pigmenté .
Main et pieds liés, étroitement, sous la volupté d’un geste si gracile, et relaxé de ses chaînages de lignes blanches.

Est-ce moi la Pensée ?Est-ce moi Luxe , Calme et Volupté ? Est-ce moi la recroquevillure de la folie qui nous guette à trop vouloir poser pour les peintres abstraits ?
Est-ce moi le résumé , la synthèse, l’ébauche et la Perfection du corps de la Femme Bleue ? Celle qui ose le Vêtir bleu de sa nudité sans pareille …. de la couleur de peau universelle.

23/10/18 Montauban /Albias